Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

  • : Taekwon-do Pierrelatte
  • : Site Internet du club de Taekwon-do traditionnel de Pierrelatte, en Drôme provençale.
  • Contact

BIENVENUE!

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de l'Association Pierrelattine de Taekwon-do Traditionnel. Vous trouverez sur ce blog toutes les informations concernant le Taekwon-do à Pierrelatte.

 

Bonne navigation et surtout n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements:

 

taekwondo.pierrelatte@hotmail.fr

 

INFO IMPORTANTE

17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 14:27
Les séminaires animés par Maître Kim Ung Chol, VIIIème dan (Corée du Nord) sont rares. Les dates difficiles à déterminer, les salles difficiles à réserver, et les visas difficiles à obtenir. C’est pourquoi quand enfin ce troisième élément, des plus déterminants, se confirme, trois Pierrelattins des plus motivés sautent sur l’occasion.

La saison pierrelattine étant terminée, c’est donc avec quelques jours de repos que Patrick, Valentin et Loïc chargent leur dobok et prennent la direction de la banlieue grenobloise le 2 juillet au soir. Ils s’installent dans un petit camping situé à 10 minutes du gymnase. Un mobile home, un lac, une piscine : le lieu est parfait.

Mais ils ne sont pas en vacances, et samedi, à l’heure où les lapins chahutent dans les garennes autour du camping, ils partent pour la première de ces trois journées de stage. On boucle les inscriptions, règle quelques problèmes d’intendance (le stage a lieu dans une enceinte militaire très surveillée), et à peine le dobok mis, le Maître pénètre dans le gymnase. Le salut est de rigueur, et après avoir salué personnellement tous les participants au stage, Maître Kim Ung Chol commence le séminaire.

Conformément au programme, le travail est centré dans un premier temps sur les exercices d’échauffement et de souplesse, et les techniques traditionnelles sont abordées en parallèle avec les techniques de jambes de base.

À l’issue de cette première matinée, les techniques de Chon-Ji tul
et Dan-Gun tul sont revues dans le détail, ainsi que les coups de pieds de base, ap-chagi, dollyo-chagi et yop-chagi. Chaque point est minutieusement étudié, les positions sont disséquées, ainsi que les différents éléments de la théorie de la puissance. Le retard pris en début de stage est rattrapé au moment du repas, qui sera repoussé d’autant afin de terminer la matinée par des techniques de hosin-sul, l’application des techniques du Taekwon-do dans des situations d’autodéfense. L’après- midi reprend sur le même rythme : travail minutieux des guibone dong jak (techniques de base), des cha-gi (coups de pieds) et du hosin-sul (autodéfense). La dernière partie de la journée est consacrée au travail des guibone-dong-jak des tuls supérieurs au Ier dan (Kwang-Gae, Po-Eun et Ge-Baek).

La première journée s’achève, et les sept heures de Taekwon-do pèsent bien lourd dans les jambes. Heureusement, la piscine du camping ne ferme qu’à 20h00. Il reste 30 minutes à nos trois Drômois pour se délasser dans une eau des plus agréables.

Quelques pâtes et une bonne nuit plus tard, le stage reprend, le programme se poursuit : guibone dong jak, chagi, hosin-sul, exercices de souplesse, dans lesquels Maître Kim Ung Chol excelle (comme dans les autres, du reste). Ce qui nous ramène à notre triste réalité : à 50 ans passés, ses qualités techniques et physiques dépassent largement celles de l’ensemble des jeunes hommes présents à ce stage.

Bref… La matinée s’achève, et l’après-midi reprend sur le même rythme. Maître Kim montre, explique, corrige les erreurs, écoute et répond aux questions, adapte les exercices aux attentes et aux capacités des participants.

Lorsque la journée s’achève, les trois drômois se précipitent à la piscine du camping, qui leur procurera à nouveau des bienfaits mérités.

Lorsque la troisième journée de stage commence, les pansements fleurissent sur les pieds douloureusement ampoulés. Les étirements sont plus difficiles, les muscles plus raides, les mouvements plus lourds. Mais la motivation est toujours là. D’autant que c’est avec une certaine tension que Patrick, Loïc et Valentin reviennent : ils savent désormais que tous vont devoir passer un grade. Patrick et Valentin se voient offrir la possibilité de présenter leur 7ème goup, récompense de leur assiduité et de leurs progrès, et Loïc présentera son IVème dan aux côté de deux autres IIIème dan : Bonsabunim Truc N’Guyen et Bonsabunim Eric Tasca.

À nouveau les guibone-dong-jak sont étudiés, les techniques de jambe pratiquées, le hosin-sul mis en application, etc.

Il est 16h00 quand le séminaire s’achève, et les trois jours pèsent lourd quand débute l’examen des ceintures de couleur. Et malgré l’intensité de ces trois jours, l’ensemble du programme technique et physique de l’ITF France est demandé aux candidats par le jury, composé de Sabum Martin Kountchev, Vème dan, Sabum Paul Knighton, VIème dan, et présidé par Maître Kim Ung Chol : guibone-dong-jak, cha-gi, matsogui (les techniques de combat), épreuves physiques, etc. Épuisés, Valentin et Patrick n’en sont pas moins désormais 7ème goup l’un et l’autre. L’association les félicite pour cet examen ainsi que pour leur assiduité. Immédiatement après le passage de grade des ceintures de couleur, l’examen des IIIème dan commence. Il faudra près de deux heures pour passer en revue les guibone-dong-jak, les techniques de jambes, les tuls, les matsogui (combat libre type compétition, combat libre de hosin-sul à deux contre un), le hosin-sul, les épreuves de casse (casse en hauteur et casse en puissance), et les questions théoriques. Déjà considérablement diminués par ces trois jours de stage, les trois candidats sont parfaitement exténués à l’issue de cet examen. Mais tous trois seront promus au grade supérieur. Messieurs Nguyen, Tasca et Colombani sont donc désormais IVème dan. Félicitations à eux trois !

Au cours de ce stage, les étudiants auront donc eu l’occasion de découvrir ou de se perfectionner dans les domaines suivants :
-Techniques de base (blocages, frappes, positions, déplacements, etc.) de Chon-ji tul (ceinture blanche barrette jaune) à Choi-Yong tul (ceinture noire IVème dan)
-Coups de pieds (préparation jambe tendue, jambe fléchie, jambe avant, jambe arrière, etc.)
-Exercices d’assouplissements
-Hosin-sul (saisies, projections, chutes, luxations, frappes, points vitaux, etc.)
-Enchaînements de combat libre
-Massage de décontraction

Les points les plus importants des différentes positions ont été traités et expliqués,
les armes naturelles détaillées, les objectifs et les modes de réalisation de chaque mouvement ont été abordés précisément, le système du mouvement de Taekwon-do, qui fonde la spécificité de cet art martial, a été longuement travaillé, de même qu’un ensemble complet et très largement représentatif des techniques du Taekwon-do. Tout le monde aura eu l’occasion de perfectionner sa technique sous la direction d’un Maître d’exception, tant par ses qualités techniques et physiques de pratiquant que par ses qualités pédagogiques et humaines. C’est un Grand Maître avant le grade, et nous le remercions pour ce séminaire. Nul doute que lors de son prochain séjour les pierrelattins seront plus nombreux à participer !

L'Association Pierrelattine de Taekwon-do remercie chaleureusement Maître Kim pour ses qualités et sa disponibilité, Sabunim Kountchev, et Bonsabunim Michel, pour le dévouement et l'efficacité dont il a fait preuve dans l'organisation de ce stage.

Retrouvez toutes les photos ICI
Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Super article, la classe comme d'hab'.

val
Répondre