Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

  • : Taekwon-do Pierrelatte
  • : Site Internet du club de Taekwon-do traditionnel de Pierrelatte, en Drôme provençale.
  • Contact

BIENVENUE!

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de l'Association Pierrelattine de Taekwon-do Traditionnel. Vous trouverez sur ce blog toutes les informations concernant le Taekwon-do à Pierrelatte.

 

Bonne navigation et surtout n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements:

 

taekwondo.pierrelatte@hotmail.fr

 

INFO IMPORTANTE

19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 22:18

Bonjour à tous.



Comme annoncé dans le calendrier, un stage et un passage de grade ont eu lieu samedi 15 mai 2010 à Pierrelatte.


Le stage, sous la direction de Bonsabunim Georg Reinartz et Sabunim Loïc Colombani, comme c’est désormais la coutume, fut un succès. Quatre clubs étaient représentés (Avignon, Marseille, Dijon et Pierrelatte) contre deux seulement l’an passé, ainsi que de nombreux ceintures noires. L’évènement s’installe donc dans les calendriers, et c’est un plaisir pour notre association de recevoir des pratiquants de divers horizons. Cette année fut d’autant plus exceptionnelle qu’elle illustrait véritablement l’universalité du Taekwon-do, puisque le cadet du stage était âgé de 11 ans et que le sénior était âgé de 78 ans. Félicitations à eux deux ! Quand certains se demandent s’il n’est pas trop tard pour commencer un art martial à 30 ans, ils démontrent que la question ne se pose pas pour le Taekwon-do.



Le matin : le Taekwon-do Kwon Jae Hwa avec Bonsabunim Georg Reinartz


Comme l’an dernier, la matinée fut animée par Bonsabunim Georg Reinartz. Après un échauffement physique et ludique, les étudiants ont eu l’occasion de pratiquer diverses techniques de coups de pieds, axées sur un très intéressant et très progressif travail de coordination et de souplesse. Puis les Hyongs (les Tuls de l’ITF avec une logique de mouvement antérieure à l’introduction de la vague dans les années 1980) ont été abordés de diverses façons afin de développer des aspects techniques variés. Les exercices de renforcement physique et de musculation seul ou avec partenaire n’ont pas été oubliés, et nombreux sont les étudiants qui aimeraient que leurs instructeurs, présents au stage, les oublient, justement (plusieurs jours après, les courbatures rappellent ces exercices aux bons souvenirs des stagiaires) !



L’après-midi : l’ITF avec Sabunim Loïc Colombani


L’après-midi fut consacrée au travail des matsogi, c’est-à-dire les combats en Taekwon-do. Malheureusement, les types de combat étant très variés dans cet art martial (du combat de compétition au combat arrangé en passant par les combats à contraintes, ou le combat d’autodéfense, etc.), tous n’ont peu être abordés. Dans un premier temps, M. Colombani restreignit donc la pratique au travail des combats arrangés, la base fondamentale de tout combat. En effet, l’accent a été mis sur l’importance du travail avec partenaire dans une optique de développement de la maîtrise de la distance, la coordination personnelle, la coordination avec le partenaire, le timing et l’inventivité. Ces éléments furent abordés à travers les combat trois pas (sambo matsogi), deux pas (ibo matsogi) et un pas (ilbo matsogi). Puis le travail s’est décalé vers les enchaînements techniques plus axés sur le combat de compétition, et le stage s’est conclu par un travail souple de combat libre élargissant les zones de frappe à la partie inférieure du corps (rappelons qu’en compétition, seule la partie supérieure avant est autorisée à la frappe).



Le passage de grade : les épreuves malgré la fatigue


Si pour certains cette dernière partie du stage marquait la fin de la journée martiale, pour d’autres elle n’était qu’une ultime étape avant la torture finale. Car après avoir souffert et transpiré toute la journée, il faut maintenant se concentrer et rassembler les forces restantes pour affronter les épreuves du passage de grade : techniques de base, coups de pieds, tuls, matsogi, casse, épreuves physiques, etc. Le jury, composé de bonsabunim Patrick Mezquida, instructeur à Marseille, et Sabunim Loïc Colombani, a donc passé en revue les candidats et leur a infligé les épreuves du programme national de passage de grade, de 9ème à 4ème gup. Tous ont su triompher des épreuves. Nous félicitons donc l’ensemble des candidats de Marseille, Dijon et Pierrelatte, qui ont tous obtenu le grade qu’ils présentaient. Bravo et bonne progression !


Il est près de 18h30 quand la journée s’achève pour nos invités. Mais pour les pierrelattins, il reste une ultime épreuve (et non des moindres, même si quelques victuailles aident toujours à faire passer la douleur) : l’assemblée générale. L’ordre du jour traité, et les questions diverses abordées, il est 20h00 quand enfin tout le monde regagne ses foyers.


Comme chaque fois, cette journée restera dans les mémoires et surtout dans les jambes, mais très vite on se dit : vivement la prochaine fois.


Merci donc à tous les participants à cette journée, étudiants, ceintures noires, instructeurs.


L’association tient également à remercier la municipalité, qui, une fois encore, a répondu « présente » pour l’organisation de cette journée, du service des sports aux employés municipaux. Merci à eux.

 

15 mai 2010: stage et passage de grade à Pierrelatte

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires