Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

  • : Taekwon-do Pierrelatte
  • : Site Internet du club de Taekwon-do traditionnel de Pierrelatte, en Drôme provençale.
  • Contact

BIENVENUE!

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de l'Association Pierrelattine de Taekwon-do Traditionnel. Vous trouverez sur ce blog toutes les informations concernant le Taekwon-do à Pierrelatte.

 

Bonne navigation et surtout n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements:

 

taekwondo.pierrelatte@hotmail.fr

 

INFO IMPORTANTE

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 12:43

Bonjour à tous.


Voici le reportage tourné par Rodeoprod, une association de vidéastes de Pierrelatte, sur la journée du 17 mai.


Merci à eux!



 


Site internet de Rodeoprod: ICI



Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:51

Bonjour à toutes et à tous.


Voici une vidéo dénichée sur Youtube illustrant les différentes grandes familles d'attaques autorisées en compétition ainsi  que le nombre de points qu'elles rapportent.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 12:02
Bonjour à tous.

Voici enfin la vidéo de la démonstration effectuée par l'association lors de la journée "Tous en Fête" organisée par l'association L.I.R.E. le samedi 16 mai 2009.

Merci à cette association pour son invitation, et félicitations à Patrick, Ted, Patrice, Valentin et Pierre, tous ceinture blanche. Il leur a fallu une bonne dose de courage pour se lancer, sans compter la chaleur étouffante qui régnait sur les tatamis brûlants et abominablement glissants. Encore merci à eux.

Prochaine démonstration si tout va bien: le forum des associations, à la rentrée de septembre. Nous y serons!





Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 14:30
Bonjour à tous.

Cette vidéo, que vous avez peut-être déjà vue sur Youtube, est un florilège de ce que peut donner le combat de compétition en Taekwon-do I.T.F. Ceux qui ont l'habitude du Taekwondo des Jeux Olympiques constateront que les règles sont très différentes des règles appliquées en Taekwondo W.T.F. (Taekwondo olympique)






Concrètement, voici un résumé des règles:

-Toutes les frappes exécutées avec les extrêmités des bras ou des jambes sont autorisées au dessus de la ceinture et sur les trois quarts avant du corps.

-Les frappes effectuées avec les coudes, les genoux et la tête sont interdites.

-Les frappes derrière la tête, dans le dos et en dessous de la ceinture sont interdites, de même que les frappes visant certains points vitaux particuliers (comme les yeux ou la gorge).

-Les saisies, les balayages et les luxations sont interdits.

-Chaque frappe rapporte un nombre de points qui diffère selon le type de frappe. Un simple coup de poing dans la tête ou dans le corps rapporte un point, un coup de pied dans la tête rapporte deux points, un coup de pied sauté dans la tête rapporte trois points, etc. Le nombre de points varie en fonction de la difficulté de la technique, incitant les combattants à utiliser des techniques diversifiées, riches et artistiques.

-Le K.O. est interdit car les règles de semi-contact sont de rigueur. Dans les faits, l'appréciation dépend souvent de l'arbitrage, et la notion de contact excessif est parfois très souple. 

-Les combattants sont répartis en catégories de poids et de grades dans les compétitions "opens" et par catégories de poids uniquement dans les compétitoins internationales (championnats continentaux et championnats du monde). Le grade minimum pour participer à un championnat (championnat continental ou championnat du monde) est le Ier dan, et la limite haute est fixée à IVème dan pour les compétitions juniors et séniors, et VIème dan pour les compétitionx vétérans.  Les VIIème, VIIIème et IXème dan ne participent plus aux compétitions, qui sont réservées aux grades d'assistants instructeur (Ier à IIIème dan) et d'instructeur (IVème à VIème dan).


Les protections utilisées:

-Gants
-Protèges pieds
-Coquille
-Protège dents
-Casque pour les juniors (-18 ans) et les vétérans.


Pourquoi ces règles:

On pense souvent que la compétition de combat a pour but de mettre en application les techniques apprises durant l'entraînement. C'est une erreur. Un art martial premet d'acquérir des techniques d'autodéfense extrêmement efficaces, certaines pouvant être mortelles. Devons-nous mettre à mort notre adversaire lors d'un tournoi? Pouvons-nous lui briser un os, lui briser une articulation? Où seraient alors les principes de maîtrise de soi et de courtoisie? Et quel intérêt y aurait-il à détruire ainsi un autre être humain, si ce n'est l'expression la plus basse de la bestialité primaire... Les arts martiaux doivent permettre à l'homme de se hisser vers une Humanité plus pleine, plus totale, de le libérer de sa partie négativement animale, pas de le ramener à ses pulsions animales primitives.

C'est pourquoi le fondateur du Taekwon-do, le Général Choi Hong Hi, voulait que la compétition de comabt soit le lieu de l'expression artistique du plus grand nombre possible de techniques de Taekwon-do. Il s'agit d'un ballet ludique où chaque combattant doit toucher son opposant sans se faire toucher, tout en essayant d'utiliser des techniques complexes, hors de portée du commun. De fait, le contrôle est préféré au plein contact. C'est également pour cela que les protections sont limitées au strict nécessaire, afin de ne pas entraver les mouvements.  En ce sens, il est curieux de constater qu'en Taekwon-do W.T.F. les combattants portent un plastron très handicapant certes justifié par la nécessaire protection des personnes, tout en fondant son système de règles sur le K.O.



Partager cet article
Repost0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:48

Bonjour à tous.


Aujourd'hui et avec un peu de retard, nous mettons en ligne la courte démonstration effectuée lors du forum des associations de Pierrelatte le 13 septembre 2008.


En première partie de démonstraiton, M. Colombani effectue Hwa-rang Tul, l'une des vingt-quatre formes du Taekwon-do.


La seconde partie est consacréée à la casse. La première technique est un timio-dollyo-chagi (coup de pied circulaire sauté) sur une planche de 2cm située à environ 2m30 de hauteur. La deuxième est un timio-yopchajirugi (coup de pied de côté sauté) effectué par dessus deux personnes sur une planche de 2cm. Les deux techniques suivantes sont des casses en puissance. Trois planches de 2cm avec dollyo-chagi (coup de pied circulaire) et quatre planches de 2cm avec sonkal-dung-taeregi (tranchant interne de la main). Cette dernière ayant échoué, M. Colombani la remplace par yop-chajirugi.




Comme indiqué sur la vidéo, l'association remercie Philippe du Francombat pour l'aide apportée lors de cette démonstration, ainsi que le service des sports de la mairie de Pierrelatte pour l'organisation du forum.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 14:42
Pour cette première série de vidéos, nous vous proposons les neuf premiers tuls. Les tuls sont des enchaînements de mouvements codifiés mimant un combat contre un ou plusioeurs adversaires en utilisant les techniques traditionnelles. Il en existe vingt-quatre en Taekwon-do ITF, voici les neuf premiers, nécessaires au passage de grade de Ier dan.


CHON-JI: Cela signifie littéralement "le ciel et la terre". Ce Tul représente la création du monde, c'est pour cela qu'il est le premier Tul. Le premier tour représente le ciel; le deuxième, la terre. La vidéo est extraite d'une démonstration de l'équipe junior de Corée du Nord effectuée en 2006 en Bulgarie.




DAN-GUN :C'est le nom du fondateur de la Corée, Dangun, personnage mythique issu de l'union du fils du dieu du Ciel et d'une femme, qui, selon la légende, fonda la Corée en 2333 av. J.C. La légende veut que le prince Hwanung, fils du dieu du ciel, descende jusque sur les monts Taebaek accompagné de 3 000 serviteurs pour y fonder la "Cité des Dieux ". A cette époque vivaient une ourse et une tigresse qui désiraient avoir forme humaine. Hwanung leur dit qu'elles y parviendraient à condition de rester dans une caverne obscure et de ne manger que de l'ail et de l'armoise pendant cent jours. L'ourse subit l'épreuve avec succès et se métamorphosa en une très belle femme, mais la tigresse échoua faute de persévérance. La femme-ourse épousa Hwanung et mit au monde un fils, Dangun, qui fonda plus tard, à Pyongyang, un royaume nommé Choson, le Royaume du Matin Calme, en 2333 avant JC. La vidéo est tournée en 2003 lors des Championnats du Monde qui se sont déroulés en Grèce, à Thessaloniki. Il s'agit du match entre la Corée du Nord et le Canada en tuls catégorie IVème dan.




DO-SAN : C'est le pseudonyme de Ahn Chang-Ho (1876-1938). Ce patriote coréen est réputé pour avoir consacré son existence au développement du système éducatif coréen. Les 24 mouvements de ce Tul représentent sa vie consacrée à la lutte pour l'indépendance de la Corée, alors sous le joug japonais. Vidéo tournée en 2003 en Grèce.




WON-HYO : C'est le moine qui a introduit le bouddhisme en Corée sous la dynastie Silla, en 686.
Tout comme la vidéo de Toï-Gye, cette vidéo est issue du DVD Taekwon-do Pionners. C'est une vidéo ancienne montrant un Taekwon-do des origines, encore très proche du Karate Shotokan, que le Général CHoi a pratiqué dans sa jeunesse.




YUL-GOK : C'est le pseudonyme du savant et philosophe Yi Ii (1536-1584) surnommé le "Confucius de la Corée". Les 38 mouvements de ce Tul représentent son lieu de naissance (38° parallèle). Le diagramme du Tul représente l'érudit. La vidéo a été tournée en Grèce en 2003 lors du Championnat du Monde. Il s'agit du passage de l'équipe féminine nord-coréenne lors de l'épreuve tuls par équipe.




JOONG-GUN : C'est le nom du patriote Ahn Joong-Gun qui assassina Hiro-Bumi Ito, le premier gouverneur général japonais de Corée. Les 32 mouvements représentent son âge lorsqu'il fut exécuté à la prison de Liu-Shung en 1910. La vidéo a été tournée en 2003 lors des Championnats du Monde en Grèce. Il s'agit du match entre la République Tchèque et la Corée du nord en tuls femmes IIème dan.



TOI-GYE : C'est le nom de plume du savant Yi Hwang (XVIème siècle), un auteur du néo-Confucianisme. Les 37 mouvements de ce Tul représentent son lieu de naissance (37° parallèle), et le diagramme est, comme pour Yul-Gok, un représentation de l‘érudit. Vidéo issue du DVD Taekwon-do Pionners.




HWA-RANG : Ce Tul est nommé par rapport au groupe de jeunesse Wha-Rang de la dynastie Silla, groupe d'élite qui contribua à l'unification de la Corée (voir historique). Les 29 mouvements représentent la 29° Division d'Infanterie dans laquelle le Taekwon-Do est arrivé à maturité (voir le chapitre consacré au Général Choi). Vidéo tournée lors des Championnats du Monde en Grèce en 2003. Match Bulgarie Mongolie, tuls hommes IVème dan. Il y a malheureusement une coupure dans la vidéo au moment de Yop-chajirugi...




CHOONG-MOO : C'était le nom donné à l'amiral Yi Soon-Sin de la dynastie Yi. En 1598, il repousse une tentative d'invasion japonaise en détruisant la flotte nipponne. Il est connu pour avoir inventé le premier bateau blindé, le Kobukson, ou "bateau-tortue", en 1592. Ce navire est le précurseur des sous-marins modernes. Le Tul se termine par une attaque de la main gauche pour symboliser la mort précoce de l'amiral, avant qu'il ait pu démontrer toute sa loyauté envers son roi. La vidéo est un extrait de la démonstration effectuée par l'équipe nationale de Corée du Nord en 2002 à Séoul à l'occasion d'une tournée de rapprochement des deux Corée. La deuxième partie démontre l'application possible de certaines des techniques développées dans le tul.



Partager cet article
Repost0